Fondation Louis Vuitton

La Fondation Louis Vuitton a été ouverte au public en 2014  dans le Bois de Boulogne, quelque peu à l’écart de Paris, au milieu des demeures et hôtels particuliers de Neuilly, offrant un endroit privilégié pour l’art contemporain. Construit par Frank Gehry, le bâtiment est une oeuvre architecturale, se fondant parfaitement dans son environnement, véritable démonstration de ce que le XXIème siècle peut offrir.

La fondation offre un programme varié, entre expositions permanentes, temporaires et divers évènements. La nouvelle exposition, Au diapason du monde, présentée du 11 avril au 27 Août 2018, questionne la place de l’homme dans l’univers. De nombreuses oeuvres d’artistes sont ainsi présentées sur cette thématique, séparées en trois parties.  L’intérêt est de découvrir de nombreux artistes français ou internationaux, toutes techniques et mouvements confondus, réunis en un lieu.

20180414_152723

J’ai choisi de présenter deux oeuvres qui m’ont plus particulièrement touchées, de manière totalement subjective. En espérant que cela vous donnera envie de découvrir l’art contemporain, ou si vous en êtes déjà amateur,  d’autres oeuvres et artistes.

La première oeuvre est de Cyprien Gaillard, jeune artiste français travaillant avec plusieurs médiums. Nightlife, réalisé en 2015 est une immersion totale dans un clip en 3D.

L’oeuvre nous plonge dans un profond malaise, par la musique d’Alton Ellis I was born a loser et les images d’une nature artificielle  coincée entre goudron et béton. Par les difficultés avec lesquelles les plantes bougent, leurs gestuelles; celles-ci prennent vite la forme d’êtres vivants. Cyprien Gaillard fait ici une représentation de l’homme qui s’enferme lui même, entre artificialité, lenteur et sentiment d’urgence.

La seconde oeuvre est de Pierre Huyghe, Untitled (Human Mask), réalisé en 2014. Dans un Japon post-apocalyptique, un être mi-animal mi-humain évolue dans un restaurant abandonné de Fukushima. Le masque inexpressif cachant les traits du visage ainsi que les plans et la bande sonnore participe à construire une ambiance lourde et inquiétante. L’être semble dans l’attente, son comportement parfois semblable à un enfant et d’autres fois semblable à celui d’un animal. La frontière se brouille entre réel et fiction dans un univers marqué par la catastrophe de 2011.

@clarisssima

pierre-huyghe

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s