Docteur Soderbergh & Mrs. Hide

Sorti en France le 25 octobre dernier, Logan Lucky signe le retour de Steven Soderbergh dans les salles obscures. En 2013, il annonçait, en effet, son départ du monde du cinéma, déçu et épuisé par le fonctionnement des studios hollywoodiens. Il y déplorait un manque de considération de la part des Majors pour la créativité des metteurs en scène, ainsi que l’augmentation permanente de leurs frais de distribution qui réduit considérablement la rémunération des créateurs.

Ne pouvant finalement se résoudre à quitter définitivement le cinéma, Soderbergh monte sa propre entreprise de distribution (une première dans le milieu !) : Fingerprint Releasing. Le réalisateur fait donc son come-back avec un nouveau film, léger et drôle. Il y met en scène les personnages de Jimmy Logan (Channing Tatum), de son frère Clyde (Adam Driver) et de sa sœur Mellie (Riley Keough), respectivement mineur au chômage, barman estropié et coiffeuse passionnée d’automobiles. Suite à son licenciement, Jimmy décide de réaliser un casse audacieux avec l’aide de sa famille et d’un perceur de coffre (Daniel Craig) en dérobant la recette de la plus grosse course automobile de l’année sur le circuit du Charlotte Motor Speedway.

 

Une histoire faite sur mesure pour le réalisateur américain. Pour lui et par lui ? Et bien non, c’est une dénommée Rebecca Blunt, scénariste inconnue, qui figure au générique comme auteure.

Supposément née en Virginie-Occidentale, la jeune femme, également journaliste, vivrait aujourd’hui en Grande-Bretagne. Logan Lucky est sa première tentative en tant que scénariste : elle se serait tournée vers son amie Jules Asner pour qu’elle l’aide à trouver un réalisateur susceptible de tourner son histoire. Jules, ancienne animatrice sur la chaîne de télévision E! Entertainment, se trouve être l’épouse de Steven Soderbergh. Ainsi, rien de plus logique que le scénario soit arrivé entre les mains du célèbre réalisateur de la série des Ocean’s Eleven.

C’est du moins la version officielle de la genèse de Logan Lucky car personne n’a, semble-t-il, vraiment rencontré la scénariste du film – y compris sur le tournage (elle se serait contentée de correspondre par mail avec certaines personnes de l’équipe) ou pendant la promotion du film. D’où la thèse avancée par le journal The Hollywood Reporter selon laquelle Rebecca Blunt n’existerait pas. Ce serait le pseudonyme utilisé par John Henson, Steven Soderbergh lui-même, ou encore Jules Asner.

John Henson, acteur, comédien et présentateur sur la chaîne E! est désigné (sans grande conviction) par The Hollywood Reporter comme potentiel scénariste au motif qu’il aurait travaillé avec Soderbergh sur un scénario du même type, il y a quelques années.

Plus vraisemblable, une autre supposition existe : Steven Soderbergh serait la plume qui se cache sous le nom de Rebecca Blunt. Celui-ci n’est en effet pas novice lorsqu’il s’agit d’utiliser des pseudonymes. Ainsi, derrière les noms de Mary Ann Bernard et Peter Andrews, respectivement crédités sur certains de ses films de monteuse et de directeur de la photographie, se cache, en réalité, Soderbergh lui-même. Le fait que l’action de Logan Lucky prenne place dans la région où il est né et a vécu, à savoir la Virginie-Occidentale, milite également en ce sens. Le réalisateur américain a pourtant démenti formellement cette allégation dans une interview donnée à Entertainment Weekly en juillet 2017. Il s’insurge à l’idée de reprendre symboliquement le travail « d’une femme qui voit son premier scénario produit« .

Reste alors, dans l’ordre des suspects potentiels : Jules Asner. Cette dernière présente beaucoup de points communs avec la biographie de Rebecca Blunt : il s’agirait de son premier scénario, elle a également étudié à l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA) et exerce le métier de journaliste. Au-delà des points communs entre les deux femmes, Jules Asner est décrite comme ayant été l’intermédiaire entre la scénariste et son mari. Ne serait-ce pas là plutôt une subtilité pour l’impliquer dans la conception du film sans dévoiler véritablement son rôle ? Fait troublants : il est avéré que Jules Asner était présente très fréquemment sur le tournage du film, présence qui s’expliquerait plus logiquement par son rôle de scénariste que par celui d’épouse…

Selon les révélations faites au site The Playlist par une source proche du couple Asner-Soderbergh, Jules Asner serait effectivement l’auteure du scénario de Logan Lucky. Si, depuis juillet 2017, ni le réalisateur ni sa femme n’ont démenti cette allégation, leur silence pourrait bien signifier que le mystère est bel et bien résolu. Reste dorénavant à apprécier le film pour ses propres qualités et, croyez-moi, elles sont nombreuses !

(Logan Lucky est sorti en DVD le 27 février 2018)

 

Photo by Claudette Barius – © Fingerprint Releasing, All Rights Reserved

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s