Double V : un album réussi ?

Le 19 mai dernier est sorti le fameux premier projet Double V de l’humoriste Yvick aka Mister V. Tout le monde en parlait autour de moi devenant presque le nouvel et principal enjeu sociétal du moment. Ce serait vous mentir de dire que je n’attendais pas cet album, en effet je trépignais d’impatience à l’idée de l’ajouter à mes albums sur Spotify. Ayant suivi sa chaîne comme de nombreux jeunes de ma génération j’avais entièrement pris conscience de l’intérêt de l’humoriste pour le rap. Le lancement de sa chaine Mister V Music laissait présager de sérieux projets à venir. Sa vidéo l’annonçait officiellement il y a peu de temps. Il a pu aussi se permettre de faire sauter le processus habituel de promo grâce à sa communauté impliquée. Comme lui-même l’annonce ce projet est le résultat de près de deux ans de travail acharné, on sent donc qu’il y a mis son cœur avant de sentir cela comme une simple obligation. Il signe ce projet en collaboration avec Geronimo Beats à la prod, le jeune beatmaker une de ces relations proches depuis un moment se voit l’occasion lui aussi de s’affirmer sur ce projet. En plus de cela on retrouve aussi son crew de Grenoble avec Tortoz, Samy Ceezy et Juice. Mais aussi les Frères Lumières, un duo détonant dont le dernier projet de Hayce Lemsi avait marqué les esprits.

Cet album ne possède pas de thème, une démarche qui se démocratise de plus en plus dans le rap à notre grand plaisir. Mais que vaut-il ? Que réserve-t-il ? On remarque tout de même une ambiance dominante, Geronimo amène dans ces prods un côté très sombre plaqué sur des grosses basses étalées. Ce projet s’inscrit plutôt dans un côté trap du rap que l’on connait maintenant. Mister V a fait un gros travail sur les refrains, tus plus entrainants les uns que les autres ils s’impriment facilement dans notre tête. Le premier pas est difficile, arriver à dissocier l’humoriste du rappeur n’est pas simple mais cela est essentiel pour écouter ce projet. Finalement l’ego trip est peu présent, on en apprend relativement peu sur Yvick. Il passe peu de temps à étaler sa vie personnelle on est largement face à un projet où il va se placer en figure supérieure au reste du rap game.

L’humour garde tout de même une place majeure dans ce projet, on sourit parfois à l’écoute de certaines phases, mais ce ne sont pas les meilleurs. Là où l’humour disparait presque entièrement une vraie syncope de nos cerveaux s’opèrent face à la qualité des titres. Mister V reprend des influences très larges mélangeant US et FR dans les prods et le flow mais aussi dans les rimes lâchées. Ces influences larges lui permettent de garder le meilleur de ces différents styles.  Il arrive quand même à développer un vrai style dans son écriture et son flow, il manie bien de nombreux procédés littéraires ce qui donne une sonorité générale très bien gérée. Son utilisation de l’auto tune n’est absolument pas une surprise, dans ces vidéos et ces réseaux on a pu comprendre très aisément qu’il adorait cela. Le fait de se permettre cette liberté artistique est génial car il a pu grâce à cela développer son univers et élargir sa palette sonore.

Ce premier projet est incroyable, nous ne nous attendions pas à cela. Il est assez impressionnant de voir un premier projet d’une telle qualité, cela fut surement facilité par son entourage assez large à des conseils précis seulement ce serait de la mauvaise foi que de lui renier ce travail. Le fond et la forme furent surement gérés par Yvick ce qui lui aurait valu une standing ovation à Cannes. Le jeune grenoblois à bien changé depuis ses podcasts sur le bac, on sent qu’il s’est grandi et qu’il a mûri. Ce projet réserve de grandes choses à présager pour la suite. Mais on sent qu’il n’arrive pas totalement à se détacher de l’humour, peut-être par peur de perdre son public, seulement c’est ce qui reste comme l’un des seuls points négatifs de cet album. On espère juste un prochain projet sans humour même si Double V est pour le moment un des meilleurs albums de l’année.

@matthbis

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s