Les Sept mercenaires, authentique western

Un correspondant néerlandais étant à la maison, aller faire une sortie au cinéma voir un film dans sa version originale était un incontournable. Après avoir check Allociné et s’être mise d’accord avec le reste du groupe, soit deux garçons dont le correspondant, nous avons pris nos billets pour « Les 7 Mercenaires ». Avant d’entrer dans la salle, je savais que c’était un western et… que ça durait 2h13. Autant dire que je m’attendais à des bottes de pailles qui traversent l’écran au ralenti avec une petite musique épique digne de tous western qui se respecte (enfin l’image que j’en avais en tête).

Et là, très bonne surprise. Le scénario ne casse pas trois pattes à un canard, certes. Les gentils sont attaqués par le méchant, les super-gentils arrivent et… non je ne spolierais pas. Tout ça pour dire que le vrai trésor de ce film ce sont ces personnages. Je ne connais pas bien les acteurs mais je les ai vraiment trouvés bons. On découvre ce groupe de « mercenaires » mal assortis et à l’humour mordant au milieu réunis pour des raisons plus ou moins morales. On partage pas loin de deux heures de films avec eux et c’est comme si on y était dans les magnifiques paysages du Far West américain tel qu’on se l’imagine. Préparez vous à en prendre plein la vue côté image parce qu’Antoine Fuqua – le réalisateur – s’est donné les moyens de faire quelque chose de vraiment beau et esthétique. Pour en revenir à nos cow-boy, l’idée d’avoir sept personnages principaux qui aurait pu tourner au vinaigre a été très bien maîtrisée. Ils sont tous attachants et on pas le problème de celui dont on a toujours pas compris l’utilité à la fin du film. Petit bémol quand même, la rousse, cow-girl féminine, dévouée et déterminée, tombait comme un cheveu sur la soupe parce qu’elle avait ce rôle un peu boring (VO oblige, il fallait que je place un mot en anglais) de la fille qui veut à tout prix aider le héros mais qui en même temps gène plus qu’autre chose. C’est vraiment un détail et puis, elle ajoute sa petite touche de féminité à un genre de film stéréotypé « pour les mecs ».

Comme premier western en long-métrage je suis loin d’être déçue et presque motivée pour me regarder les quelques classiques du genre. Que vous soyez amateur ou juste intrigué comme moi, optez pour la VO et have fun !

@LesYeuxBruns

Une réponse sur “Les Sept mercenaires, authentique western”

  1. Je n’ai pas vu Les Sept mercenaires au cinéma. J’ai attendu qu’il soit disponible en DVD. Le western se laisse facilement regarder. La présence de la cowgirl pimente un peu l’histoire.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s