Julieta ou la passion d’une mère

Alors que Pedro Almodovar avait déçu avec son dernier film – Les amants passagers -, il revient pour son vingtième long métrage, séléctionné à Cannes. On savait que le drame de cinéma était devenu une obsession pour lui notamment avec La piel que habito (2011) ou encore Volver (2006). En ce moment, avec Julieta, il récidive.

La particularité de ce drame ? Je dirais la capacité de mettre en scène deux actrices pour jouer un seul et même rôle. Mais quel rôle ? Celui de Julieta, une femme qui n’a pas vu sa fille depuis 12 ans mais qui apprend, au coin d’une rue de Madrid, qu’elle est toujours vivante. De là commence le récit d’une mère déséspérée – interprétée par Emma Suàrez – qui pose sur le papier l’histoire de sa vie. Puis apparaissent des flash back qui mettent en scène une Julieta plus jeune, jouée subtilement par Adriana Ugarte.

D’une scène d’amour singulière dans un train à un suicide en pleine nuit, les scènes d’Almodovar n’en finissent pas d’éblouir tant les émotions qu’il procure sont contrastées. Dans cette oeuvre, l’amour côtoie constamment la mort, on est balancé entre les larmes et la joie. L’utilisation presque excessive des couleurs vives – nottament le rouge -, ou encore la musique signée Alberto Iglesias arrivent à nous plonger entièrement dans l’histoire et à allumer en nous quelques désirs.

Capter la douleur de l’autre, comprendre les raisons de sa tristesse ou de son plaisir, c’est peut être le but premier de ce film. Dans Julieta, c’est les relations entre individus qui sont mises à l’honneur. Les relations mère / filles, les relations amicales et amoureuses, les relations paternelles et maternelles, tout y est. De quoi réfléchir un moment à ses propres relations et ainsi d’écrire – pourquoi pas après tout ? – la propre histoire de sa vie.

@dotalbo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s