Jeunes & Modernes

Première soirée réservée aux lycéens de la région pour la saison 2014-2015, une nette réussite.

On arrive à 17h, « Oh bonjour ! Comment ça va ? » Après la séquence salutations, bises et présentation nous prenons connaissance des lieux ayant légèrement changé pour l’événement. Nous regardons et nous nous mettons au point avec la radio sur les horaires d’interview et de concert. Emma arrive elle vérifie nos questions elle nous réoriente nous conseille de plutôt poser cette question-là ou celle-ci serait à éviter. Après cela nous allons au buffet et au vernissage de l’expo à 18h qui était fermé au public. Nous avons bien pu profiter des sushis disponibles et des boissons. Ouverture au public et prise d’antenne à 19h, le monde afflue on retrouve les potes mais surtout on se met en condition dans 15 minutes on a un entretien avec Carbon Airways.

C’est notre première de cette façon, d’habitude on fait ça sans chronomètre à la main selon le feeling, on enregistre le tout sur un ZoomH4, le tout se déroulant dans les loges au premier étage. Là on est sur un plateau à la vue de tous avec un temps d’interview de 15 minutes et pas une seconde de plus. Emma introduit l’interview et là ça commence les questions fusent, puis au final une discussion essaie de s’installer du côté de Lemo mais l’autre groupe avec nous (on taira leurs noms) tenait trop à leurs questions et pas vraiment à l’échange ils coupaient alors le côté humain de la chose en étant trop sérieux. On finit l’entretien ils acceptent gentiment le moment photo souvenir, on retiendra leur accessibilité et leur joie de vivre tout en étant très décontracté.

L’équipe Lemo reste sur le plateau et on passe à l’interview de Morgane Fourey, tout se déroule bien mais on la sentait mal à l’aise elle avait du mal à s’exprimer et on a vite vu que plus court l’interview serait mieux ce serait pour elle. Dommage elle était pourtant très gentille et intéressante. Maintenant on s’attaque à Vincent Carlier, si je devais définir cet homme rapidement je dirais que c’est l’atome de la créativité et de l’imagination. Derrière le micro on le sent à l’aise, il nous parle de tout et de rien la discussion dérive petit à petit mais on se fait rappeler à l’ordre car le concert de Fracapane commence alors on dit au revoir et on rend l’antenne. Maintenant on va se chercher le sandwich offert et on va dans la salle de concert voir la prouesse d’un chef d’orchestre et d’élèves de Victor Hugo.

Ghislain Fracapane est chef d’orchestre dans son groupe Mermonte, il sait donc comment diriger un groupe. Après son concert il vient sur le plateau et on sent sa joie de vivre qui pétille, il nous demande si il a le temps d’aller chercher son sandwich mais Emma nous fait signe qu’il faut y aller. Gentiment il s’assoit avec son grand sourire et on discute de son parcours, de sa performance de ce soir mais il nous rappelle bien à chaque fois qu’il n’était pas tout seul sur scène ce soir, en plus d’être gentil il est modeste. Bon fin de l’interview et enfin le temps de pause après une heure très rapide à enchainer interview sur interview on prend le temps on se chope un verre au bar (de l’eau) et on va dehors prendre un peu l’air et on redécouvre la définition de « air pur sans chaleur humaine et odeur de transpiration ». On rentre vite de nouveau afin de voir le concert de Coely, on rentre dans la salle et pile au même moment grosses basses sur l’instru et on se sent vibrer, on se regarde et là on comprend à qui on a affaire.

On se faufile et on arrive dans les premiers rangs et là on en prend plein la gueule. Le show est fou elle saute de partout, vit ce qu’elle chante, elle nous lance la salle répond. Elle sait tout faire, chanter, danser et faire du beatbox. Le public vibre c’est impressionnant on fusionne avec elle, elle ne fait qu’un avec la salle une sorte d’alchimie qui nous transcende. Après son concert elle monte sur le plateau on commence l’interview, tout se passe bien, cette fille est géniale, elle nous livre un show épatant et elle déborde encore d’énergie. Mais là on doit rendre l’antenne plus tôt car le concert de Carbon commence plus tôt, là on est frustré… Mais elle accepte gentiment de continuer l’interview dans les loges avec un ZoomH4 comme on a si bien l’habitude de le faire. On monte et là on discute pendant 20 minutes qui en paraissent 5.

Son groupe débarque pour venir chercher les dernières bières du frigo, une bande de grands enfants il rigole un coup avec nous et vont se caler dans un canapé plus loin avec leurs verres. On lui fait écouter certains sons de rap français elle adore, elle prend les noms en note sur son Iphone et nous promet d’aller écouter. Elle nous offre une boisson (Cacolac), nous donne des stickers et on la remercie une dernière fois et on la salue en lui souhaitant bonne chance pour le futur. On descend en direction du concert de Carbon, on entre et en même temps on prend 40°C et une dose d’énergie dingue. Ils sont fous sur scène, vivre le truc ce n’est rien comparé à ce qu’ils font. Stroboscopes en masses avec de la grosse électro, le public est au 7ème ciel. On comprend pourquoi ils ont fait Coachella. Fin du concert ils nous saluent plusieurs fois on sort dans le froid mais tous chauds en émotions. Ce soir c’était fou mais on attend encore plus la soirée Talents Modernes du 22 avril.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Bounhoume

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s