L’Edith à tartes

La poésie, la peinture et les exquises jouissances de l’imagination possèdent sur les esprits élevés des droits imprescriptibles.

Balzac

Février c’est un peu le mois de la loose, il fait froid, c’est tellement court que ça en devient long, le monde semble broyer du noir, et comme pour beaucoup de futurs bacheliers c’est les vacances scolaires idéales pour travailler. Bref, on en a tous marre et ça craint.

Et là, comme un petit rayon  qui transperce le ciel de ces journées brumeuses, telle la lumière salvatrice d’un phare au milieu d’une tempête dévastatrice Lemo le mag qui pèse (c’est la hype), débarque dans vos vies plus ou moins moroses.

Mais qui y a t-il de si fantastique dans ce nouveau numéro de Février ?

A mon humble avis, à peu près tout.

On a revêtu un costume de saison plus léger mais pas moins attrayant, ce numéro est encore plus abouti que les précédents avec une ligne éditoriale toujours aussi cocasse, une mise en page plus aérée et surtout un compte rendu complet de l’hiver culturel à Poitiers.

On vous dévoile presque tout de la tragédie shakespearienne Henry VI par la Piccola Familia sans pour autant en lever le rideau. Et puis des conseils ciné et musique pour ravir vos mirettes et vos cœurs.

Et toujours un instant plante verte raffiné, un agenda bien rempli et des articles sur tout et surtout n’importe quoi.

N’épiloguons pas et passez donc à la lecture de votre numéro de Février, avec beaucoup d’humour et de tendresse on vous souhaite de bonnes vacances.

                                                                                                                                       Marjie & Apo

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s